PARCOURS BAPTÊME – SESSION 4

Les nouvelles relations : De la solitude à la plénitude

LA FEMME SAMARITAINE : Fissure et grand vide

EXTRAIT VIDÉO 5

 

Jean 4 v 4-26 Comme il fallait qu’il passât par la Samarie, 5 il arriva dans une ville de Samarie, nommée Sychar, près du champ que Jacob avait donné à Joseph, son fils. 6 Là se trouvait le puits de Jacob. Jésus, fatigué du voyage, était assis au bord du puits. C’était environ la sixième heure. 7 Une femme de Samarie vint puiser de l’eau. Jésus lui dit : Donne-moi à boire. 8 Car ses disciples étaient allés à la ville pour acheter des vivres. 9 La femme samaritaine lui dit : Comment toi, qui es Juif, me demandes-tu à boire, à moi qui suis une femme samaritaine ? Les Juifs, en effet, n’ont pas de relations avec les Samaritains. – 10 Jésus lui répondit : Si tu connaissais le don de Dieu et qui est celui qui te dit : Donne-moi à boire ! tu lui aurais toi-même demandé à boire, et il t’aurait donné de l’eau vive. 11 Seigneur, lui dit la femme, tu n’as rien pour puiser, et le puits est profond ; d’où aurais-tu donc cette eau vive ? 12 Es-tu plus grand que notre père Jacob, qui nous a donné ce puits, et qui en a bu lui-même, ainsi que ses fils et ses troupeaux ? 13 Jésus lui répondit : Quiconque boit de cette eau aura encore soif ; 14 mais celui qui boira de l’eau que je lui donnerai n’aura jamais soif, et l’eau que je lui donnerai deviendra en lui une source d’eau qui jaillira jusque dans la vie éternelle. 15 La femme lui dit : Seigneur, donne-moi cette eau, afin que je n’aie plus soif, et que je ne vienne plus puiser ici. 16 Va, lui dit Jésus, appelle ton mari, et viens ici. 17 La femme répondit : Je n’ai point de mari. Jésus lui dit : Tu as eu raison de dire : Je n’ai point de mari. 18 Car tu as eu cinq maris, et celui que tu as maintenant n’est pas ton mari. En cela tu as dit vrai. 19 Seigneur, lui dit la femme, je vois que tu es prophète. 20 Nos pères ont adoré sur cette montagne ; et vous dites, vous, que le lieu où il faut adorer est à Jérusalem. 21 Femme, lui dit Jésus, crois-moi, l’heure vient où ce ne sera ni sur cette montagne ni à Jérusalem que vous adorerez le Père. 22 Vous adorez ce que vous ne connaissez pas ; nous, nous adorons ce que nous connaissons, car le salut vient des Juifs. 23 Mais l’heure vient, et elle est déjà venue, où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité ; car ce sont là les adorateurs que le Père demande. 24 Dieu est Esprit, et il faut que ceux qui l’adorent, l’adorent en esprit et en vérité. 25 La femme lui dit : Je sais que le Messie doit venir celui qu’on appelle Christ ; quand il sera venu, il nous annoncera toutes choses. 26 Jésus lui dit : Je le suis, moi qui te parle. »

Notions abordées :

  • La générosité de Dieu (si tu connaissais le don de Dieu)
  • La foi : La relation de confiance
  • La restauration des relations par Jésus : avec Dieu, avec les autres
  • Le témoignage : ce que Jésus a fait pour toi

QUEL EST LE THÊME DE CETTE SÉQUENCE ? QU’EST-CE QUI T’A INTERPELLÉ ?

Thème = La solitude / La plénitude.

    • On est tellement en manque qu’on est prêt à remplir notre cœur de tout ce qu’on trouve.
    • Le vide du cœur ne s’accommode pas d’un bouche trou.
    • Tu peux avoir tout ce qu’il te faut autour de toi et manquer de quelque chose / Quelqu’un. A l’intérieur il y a un trou. On peut tout avoir et se sentir vide.
    • Dieu propose la plénitude
    • La plénitude est une plénitude émotionnelle, relationnelle, et une plénitude concernant la provision. Il propose Sa présence et Sa provision (les 2 choses dont nous avons besoin). Cette plénitude parle de pourvoir/provision, et de relation/se sentir aimé.

QUEL EST LE PROBLÈME DE LA SAMARITAINE ? COMMENT ESSAIE-T-ELLE DE LE RÉSOUDRE ?

Le problème de la samaritaine, c’était la solitude. Pourtant elle avait été plus qu’entourée (5 maris…). La solitude c’est compliqué, on en souffre mais parfois on la crée. 

Nous sommes des êtres relationnels, créés pour être en relation, et en relation avec Dieu. Mais certaines des relations que nous avons eues ont amené des blessures, ou nous-même avons pu blesser. De ce fait un fonctionnement de méfiance par défaut qui rend difficile le fait de se laisser approcher par Dieu s’est mis en place. Ce fonctionnement peut nous empêcher d’être libre dans la relation qu’on peut avoir avec Jésus.

Rétrospective (RDV2) Le péché, notre nature pécheresse est la principale raison pour laquelle nous fuyons la lumière. Comme Adam qui s’est caché après le péché originel, nous avons ce réflexe de vouloir dissimuler nos erreurs. Ce que Jésus est venu régler à la croix. (Romains 5 :21…)

C’est un paradoxe : nous avons besoin de la lumière, mais nous avons tendance à la fuir.

Lorsque Jésus nous approche, comme il a pu le faire avec la Samaritaine, il va mettre en lumière par le Saint-Esprit les domaines de notre vie dans lesquels nous avons besoin de mettre les choses en ordre par rapport à sa volonté. 

Les relations sont un domaine dans lequel nous avons fait preuve d’une autonomie bien souvent totale par rapport à Sa volonté. Lorsque Dieu nous a demandé de pardonner, nous ne l’avons pas fait (nous avons nos raisons). 

Lorsque la Bible nous enseigne à avoir une vie conjugale dans le cadre du mariage, nous avons préféré ne pas nous marier. Lorsque la Bible nous parle de pureté dans nos relations, nous avons préféré satisfaire nos appétits sexuels ou ceux des personnes que nous avions peur de perdre.

L’amour que tous nous cherchons. On peut, et souvent on a essayé de combler ce manque par autre chose ou d’autres personnes que Dieu.

Est-ce que tu te sens comme la samaritaine ? As-tu un vide que tu n’arrives pas à combler ? Pense aux choses avec lesquelles tu as essayées en vain de combler ce vide.  Y a-t-il des choses que tu regrettes ? Des choses dont tu sais que tu dois te débarrasser ? Si tu as déjà identifié dans quel domaine se trouve ce vide, tu peux demander à Jésus de le remplir.  Si non tu peux demander au Saint-Esprit de te montrer quelle est la source de ce sentiment de vide.

EXTRAIT VIDÉO 6

AS-TU COMPRIS LE PRINCIPE DE L’ANER ? 

Le mot « Mari » peut être traduit par NYMPHIOS, mais ce n’est pas le cas dans ce passage. Mari est traduit par ANER = Homme, mâle, = LE PROTECTEUR / CELUI QUI AMENE LA PROVISION.

L’ANER C’est une recherche qu’on a tous (…) L’ANER correspond à la version idéalisée du mari pour la femme. Pour l’enfant (l’homme), celui qui pourvoit et celui qui me protège c’est Papa.

  • L’image de papa a souvent été dysfonctionnelle. On a pour la plupart une blessure par rapport à l’ANER / La blessure du père.

Pour la samaritaine on voit les réflexes de la personne qui cherche des garanties dans ceux qui l’approchent :

  • Jean 4 :11. Tu n’as rien pour puiser… 
  • L’ancêtre idéalisé parce que personne n’est là au présent. 
  • Marre d’être en charge, et assumer tout seul, sans personne pour te relayer.
  • Elle est à la recherche d’un héros. Un maître protecteur.

CITATION IVAN :  On est tous à la recherche d’un héros qui viendrait nous aider. Même la femme/l’homme la(le) plus fort(e) a besoin d’être protégé(e)

La blessure du père, c’est le truc qui va te faire tourner, tourner, et chercher tous les puits de la terre, si tu ne la règles pas.

Le Père que tu cherches, que tous cherchent c’est le Père céleste que Jésus est venu montrer, présenter, et rendre accessible.

QUEL EST LE COMPORTEMENT DE JESUS ? QU’EN PENSES-TU ?

Jésus veut s’approcher malgré le fait qu’elle le repousse. 

Il veut avoir un POINT DE CONTACT pour établir une relation. 

RAPPEL : LE POINT DE CONTACT ? Ton esprit. (la vraie repentance / un changement de mentalité + un changement de comportement)

Il est venu mettre en évidence le fait que cette femme a besoin de PROVISION et de RELTION, et que toutes les sources dans lesquelles elle était venu puiser n’étaient pas satisfaisantes. Non seulement elles n’étaient pas satisfaisantes, mais elles étaient nocives, comme cette dernière relation avec un homme qui n’était pas son mari.

« Si tu connaissais le don de Dieu et celui qui te demande à boire tu lui aurais toi-même demandé à boire… »

Jésus vient avec un « cadeau », une provision concrète. Dans Jean 3 :16, on a vu que le don de l’amour de Dieu = Jésus. Dans Jean 4 on voit que le don lui-même vient avec la générosité de Dieu (la générosité de Dieu = idée à développer éventuellement, pour parler de cet aspect de la grâce : « le salaire du péché c’est la mort, mais le DON GRATUIT de Dieu c’est la vie éternelle en Jésus-Christ ». Mais aussi la générosité de Dieu pour parler de sa provision…

Jésus est Lui-même le cadeau. Il pourvoit selon la richesse et la gloire de Dieu, mais il est celui qui nous donne cette présence dont nous avons besoin. 

Ce que nous cherchons au niveau des autres c’est généralement : LA RELATION et LA PROVISION. L’un comme l’autre ne sont pas toujours au rendez-vous. 

Tout simplement parce que Dieu est la première de relation dont nous avons besoin, et qu’il est irremplaçable. LA RELATION ET LA PROVISION qui ne laissent pas de vide sont en Jésus. Si Dieu est celui qui nous comble nous n’aurons pas besoin d’aller chercher dans l’autre ce que Lui seul est capable de nous donner.

Jésus est venu pour rétablir la relation avec le Père : Je suis le chemin la vérité la vie, NUL NE VIENT AU PERE QUE PAR MOI (Jean 14 :6).

VERSET CLE : « la vie éternelle, c’est qu’ils te connaissent, toi, le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus-Christ. » (Jean 17 :3) 

Si notre relation avec Dieu est rétablie, ce sont nos relations aux autres qui peuvent en être impactées et ce de manière positive. 

A l’inverse lorsque nos relations aux autres ne sont pas rétablies ou dans l’ordre, selon sa volonté, cela peut amener de la distance entre nous et Dieu. 

AS-TU DEJÀ ÉTÉ DERANGÉ PAR QUELQUE CHOSE QUE TU AS ENTENDU OU COMPRIS DE DIEU ? COMMENT AS-TU RÉAGI (OU RÉAGIS-TU) QUAND C’EST LE CAS ?

  • La samaritaine essaie d’esquiver.
  • Mari NYMPHIOS = ANER > Homme, mâle, PROTECTEUR / PROVISION.
  • Combien de tentatives. A la recherche permanente d’un ANER
  • Dysfonctionnement dans son attachement.

La vraie transparence… Qui est ton Aner ? Es-tu blesse(e) ?

Quand la samaritaine parle de provision et de relation, Jésus la renvoie à son propre système de fonctionnement : va chercher ton mari… 

C’est facile d’être vrai avec dieu sur tout ce qui nous fait pas mal.

ES-TU PRÊT(E) À RÉPONDRE AUX QUESTIONS DE DIEU QUI FONT MAL ? QUI EST TON ANER ? COMMENT AS-TU GÉRÉ, ET GÈRES-TU CETTE QUESTION (CELLE DES RELATIONS) AUJOURD’HUI ? 

Jésus lui dit :  » va appeler ton mari… »

Jésus la renvoie à son propre système. La relation dont elle a besoin n’est pas Jacob… (ni un autre homme, par la suite)

LA QUESTION QUI FAIT MAL, QUI GÈNE, PARCE QU’ELLE DEMANDE UNE VRAIE TRANSPARENCE.

CITATION IVAN :  » C’est facile d’être vrai avec Dieu dans tout ce qui ne nous fait pas mal. »

Ce genre de transparence nous parle de la confiance qui est la base de notre relation avec Dieu. C’est cette confiance que la Bible appelle la foi. C’est par la foi que nous pouvons nous approcher de Dieu, le connaître, lui être agréable, et recevoir de lui selon nos besoins. C’est par la foi que nous sommes sauvés, et c’est cette même foi qui nous permet d’avoir une relation avec Dieu dans la lumière et la vérité.

LE TÉMOIGNAGE

Définition :
témoignage (m) 

  Action de témoigner ; rapport d’un ou de plusieurs témoins sur un fait, soit de vive voix, soit par écrit. (Témoignage oral, écrit. – Témoignage convaincant. – Faux témoignage. – Témoignage suspect). – 

  Il s’emploie aussi figurément et signifie Action de déclarer, d’avouer, de reconnaître. – Rendre témoignage à la vérité. – Les martyrs ont porté témoignage de leur foi. – Il faut toujours rendre témoignage à la vérité, aucune considération ne doit empêcher de dire vrai. – 

Le témoignage des sens, Ce que les sens nous apprennent, nous font connaître sur l’existence et les qualités des objets extérieurs. – S’en rapporter au témoignage des sens. – Ne s’en rapporter qu’au témoignage de ses yeux, N’ajouter foi qu’aux faits dont on a été témoin. – 

Le témoignage de la conscience, Le sentiment et la connaissance que chacun a en soi- même de la vérité ou de la fausseté d’une chose, de la bonté ou de la méchanceté d’une action. – Je m’en rapporte au témoignage de votre conscience. – Quand on a pour soi le témoignage de sa conscience, on est bien fort. témoignage (m) 

  Preuve, marque extérieure de quelque chose. – Sa conduite est un témoignage de la droiture de ses intentions. – Il a donné de grands témoignages de sa valeur, de sa probité, de sa fidélité. – Donner à quelqu’un des témoignages d’amitié, de bienveillance, d’estime. – Il fut adonné de grands témoignages d’affection, de son affection. – Je vous envoie ce livre en témoignage de ma reconnaissance. 

CELUI DE LA SAMARITAINE

28 Alors la femme, ayant laissé sa cruche, s’en alla dans la ville, et dit aux gens : 29 Venez voir un homme qui m’a dit tout ce que j’ai fait; ne serait-ce point le Christ ? 

CELUI DES SAMARITAINS

30 Ils sortirent de la ville, et ils vinrent vers lui. (….)  39 Plusieurs Samaritains de cette ville crurent en Jésus à cause de cette déclaration formelle de la femme : Il m’a dit tout ce que j’ai fait. 40 Aussi, quand les Samaritains vinrent le trouver, ils le prièrent de rester auprès d’eux. Et il resta là deux jours. 41 Un beaucoup plus grand nombre crurent à cause de sa parole; 42 et ils disaient à la femme : Ce n’est plus à cause de ce que tu as dit que nous croyons; car nous l’avons entendu nous-mêmes, et nous savons qu’il est vraiment le Sauveur du monde. 

CELUI DE JEAN, ET DE GENS EN GENERAL

1 Jean 1 V 1  Ce qui était dès le commencement, ce que nous avons entendu, ce que nous avons vu de nos yeux, ce que nous avons contemplé et que nos mains ont touché, concernant la parole de vie,- 2 car la vie a été manifestée, et nous l’avons vue et nous lui rendons témoignage, et nous vous annonçons la vie éternelle, qui était auprès du Père et qui nous a été manifestée,- 3 ce que nous avons vu et entendu, nous vous l’annonçons, à vous aussi, afin que vous aussi vous soyez en communion avec nous. Or, notre communion est avec le Père et avec son Fils Jésus-Christ. 4 Et nous écrivons ces choses, afin que notre joie soit parfaite.  5 La nouvelle que nous avons apprise de lui, et que nous vous annonçons, c’est que Dieu est lumière, et qu’il n’y a point en lui de ténèbres. 6 Si nous disons que nous sommes en communion avec lui, et que nous marchions dans les ténèbres, nous mentons, et nous ne pratiquons pas la vérité. 7 Mais si nous marchons dans la lumière, comme il est lui-même dans la lumière, nous sommes mutuellement en communion, et le sang de Jésus son Fils nous purifie de tout péché.

Pour la prochaine session :

Cliquez ici : VOTRE BAPTÊME

Nous vous invitons à rédiger votre témoignage et à nous l’envoyer et à prendre connaissance des détails pratiques pour ceux qui souhaitent se faire baptiser…