PARCOURS BAPTÊME – SESSION 1

LA BONNE NOUVELLE – L’ÉVANGILE C’EST QUOI ?

On appelle généralement évangile, l’enseignement de Jésus, ou les 4 premiers livres du nouveau testament (2ème partie de la Bible).

Le mot « Évangile » (du grec : Euaggelion) signifie « bonne nouvelle ». Cette bonne nouvelle pourrait se résumer comme suit :
« L’évangile est la plus grande preuve de l’amour de Dieu pour toi. »

Jean 3 v 16 « Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle. 17 Dieu, en effet, n’a pas envoyé son Fils dans le monde pour qu’il juge le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui. 18 Celui qui croit en lui n’est point jugé ; mais celui qui ne croit pas est déjà jugé, parce qu’il n’a pas cru au nom du Fils unique de Dieu. » 

1 Corinthiens 15 v 1-2 « Je vous rappelle, frères et sœurs, l’Évangile que je vous ai annoncé, que vous avez reçu et dans lequel vous tenez ferme. C’est aussi par lui que vous êtes sauvés si vous le retenez dans les termes où je vous l’ai annoncé ; autrement, votre foi aurait été inutile. Je vous ai transmis avant tout le message que j’avais moi aussi reçu : Christ est mort pour nos péchés, conformément aux Écritures ; il a été enseveli et il est ressuscité le troisième jour, conformément aux Écritures. » 

Dans ce 2ème passage se trouve 4 éléments essentiels du message de l’Évangile.

1. La bonne nouvelle commence par une mauvaise nouvelle : le problème du péché.

Jésus est « mort pour nos péchés ». Le péché signifie que nous avons manqué le but (la norme parfaite) que Dieu nous a fixé. Comme le dit Romains 3.23 : « tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu. » À la suite de la chute d’Adam et Eve dans le jardin d’Eden, le péché est entré dans le monde, et chaque partie de nos êtres a été corrompue par le péché — notre esprit, nos émotions, notre chair. A cause de notre nature pécheresse, nous sommes perdus, séparés du Dieu juste et saint pour l’éternité. Tous ceux qui s’approchent de Dieu pour être sauvés doivent reconnaître la réalité du péché. Pour être pardonné, le pécheur doit prendre conscience qu’il est coupable devant Dieu, sans espoir, et que « le salaire du péché, c’est la mort » (Romains 6.23). Sans cette vérité fondamentale toute présentation de l’Évangile est incomplète.

2. La bonne nouvelle c’est que Jésus, le juste, a payé le prix pour des injustes.

Tout comme le péché, la personne et l’œuvre de Christ sont les composantes indispensables de l’Évangile. Puisqu’il n’y a aucun moyen de regagner notre chemin vers Dieu, la Bible dit qu’Il est venu à nous ! Voici la bonne nouvelle : l’Évangile. Le Christ est mort pour nous. Lui le juste a donné sa vie pour des injustes. A la croix Jésus a payé le prix de nos fautes et a porté notre condamnation. Romains 5 :8 dit : « Mais Dieu démontre son amour pour nous en ceci : « Alors que nous étions encore pécheurs, le Christ [Jésus] est mort pour nous. » La Bible dit que même si nous méritons la peine de mort pour notre péché, Jésus a pris la peine. Il est mort à notre place. Le péché contre un Dieu infini exigeait un sacrifice infini. Par conséquent, soit l’homme fini doit subir la punition éternellement en enfer, ou bien le Christ infini doit la subir une fois pour toutes. Jésus est à la fois Dieu (Colossiens 2.9) et homme (Jean 1.14). Il a vécu la vie sans péché que nous ne pouvions pas avoir (1 Pierre 2.22) et il est le seul qui pouvait mourir à la place du pécheur. Jésus est mort sur la croix pour payer le prix de notre dette envers Dieu à cause de nos péchés, si bien que ceux qui sont couverts par son sacrifice sont sauvés et héritent le Royaume de Dieu en tant que fils du Roi (Jean 1.12).

3. La bonne nouvelle c’est que la victoire de Jésus devient notre victoire.

Trois jours plus tard, Jésus est ressuscité de la mort, prouvant que le péché avait été vaincu. La résurrection de Christ est la preuve de la puissance de Dieu. Seul celui qui a créé la vie peut la ressusciter, lui seul peut renverser les ténèbres de la mort elle-même, retirer son aiguillon à la mort et vaincre le tombeau (1 Corinthiens 15.54-55). Jésus a vaincu la mort et le péché, et promet la même chose à ses disciples. Sa victoire sur la mort et le péché deviennent ta victoire, si tu crois et l’accepte comme ton Seigneur et Sauveur. Toutes les autres religions ont été fondées par des hommes et des prophètes qui sont morts, Jésus est le Fils de Dieu mort et ressuscité.

4. La bonne nouvelle c’est que le salut est gratuit, et qu’il est accordé à tous ceux qui croient.

Romains 6 v 23 « Car le salaire du péché est la mort, mais le don de Dieu est la vie éternelle en Jésus Christ notre Seigneur. » Dieu offre son salut comme un don gratuit (Romains 5.15, 6.23), qui ne peut être reçu que par la foi, indépendamment de tous nos mérites et œuvres (Éphésiens 2.8-9). Comme le dit l’Apôtre Paul, l’Évangile est « la puissance de Dieu pour le salut de tout homme qui croit, du Juif d’abord, mais aussi du non-Juif » (Romains 1.16).

Comment La bonne nouvelle devient ma bonne nouvelle ?

Romains 10 v 9  » Nous pouvons être sauvés non à cause de tout le bien que nous pourrions faire, mais en croyant en Jésus-Christ et son œuvre à la croix. Ephésiens 2: 8-9 dit : «Car c’est par la grâce que vous avez été sauvés, par la foi—et ce n’est pas de vous-mêmes, c’est le don de Dieu—et non par les œuvres, afin que personne ne puisse se vanter.»
Paul a aussi écrit: « Si tu reconnais publiquement (confesse) de ta bouche que Jésus est le Seigneur et si tu crois dans ton cœur que Dieu l’a ressuscité, tu seras sauvé. » 

Nous pouvons compter sur Jésus pour nous pardonner et donner la vie éternelle, plutôt que la mort éternelle.

Marc 16 v 15-16  » Allez par tout le monde, et prêchez la bonne nouvelle à toute la création. 16 Celui qui croira et qui sera baptisé sera sauvé, mais celui qui ne croira pas sera condamné ». 

Les 4 étapes du salut :

  • Croire dans l’évangile.
  • Confesser et abandonner son péché.
  • Confesser Jésus le Fils de Dieu comme ton sauveur et l’accepter comme ton maître.
  • Se faire baptiser.

 

A très bientôt pour le prochain cours !

 

… POUR PRÉPARER LE PROCHAIN COURS

Tu peux déjà lire les chapitres 1 à 3 de l’évangile de Jean et visionner la vidéo du message « De la religion à la relation ».