Toujours content!

Par Rachel Dufour

« Toujours contents, par la pluie ou par le beau temps, quand c’est facile ou difficile, sachons être contents, un cœur joyeux, rend gai ce qui est ennuyeux, soyons comme dit l’évangile, content et joyeux ! »

Vous souvenez vous de ce petit cœur chantonné dans les salles des enfants, le dimanche à l’église ? Comment comprendre ces paroles dans les moments les plus difficiles de notre vie ? Comment être « content » au beau milieu de la tempête ?

Le premier verset qui nous vient en mémoire en pensant à ce sujet est, bien sûr, la célèbre formule de Paul dans ses lettres aux Philippiens, Ph 4 :4 « Réjouissez-vous toujours dans le Seigneur, je le répète, réjouissez-vous. »

Paul avait-il toutes les raisons de se réjouir à vues humaines ? Lui, un des plus grands acteurs de la diffusion de l’évangile se trouvait enfermer au fond d’une prison à maintes reprises, réduit pour communiquer, à écrire des lettres aux églises… Il ne pouvait pas se douter, seul au fond de sa cellule, que la majorité de ses écrits allait constituer un des support de la parole de Dieu qui allait toucher des millions de personnes et arriver jusqu’à nous.

Un des grands facteurs de notre réaction face à une situation difficile dans notre vie dépend donc de notre attitude.

Amy Carmichael, missionnaire en Inde pendant 55 ans a dit : “Dans le fait d’accepter, repose la paix.” En réponse à une jeune fille lui demandant ce que la vie missionnaire représentait Amy a écrit : « la vie de missionnaire est simplement une chance de mourir. »
Elle avait compris que le vrai contentement se trouvait dans le fait de prendre la décision d’accepter avec joie les circonstances de la vie dans laquelle Dieu l’avait placée. Sa joie ne dépendait pas de son contexte quotidien mais de son choix de l’accepter.

Andrew Murray, missionnaire en Afrique du Sud, lui aussi écrivait : « Je suis ici par l’appel de Dieu, sous Sa protection, sous Sa formation, dans Son temps…”
Il avait découvert le sens profond de la leçon de Paul qui lui permettait de dire que ce moment dans sa vie, avec les circonstances qui l’entouraient, était le meilleur pour lui.

1 Timothée 6 :6 : “La véritable foi en Dieu est, en effet, une source de richesse quand on sait être content avec ce qu’on a.” (Version La Bible du Semeur, VBDS)

Philippiens 4 :11 « Ce n’est pas en vue de mes besoins que je dis cela, car j’ai appris à être content de l’état où je me trouve.” (VLS)

Clairement, le contentement de Paul ne dépendait pas des circonstances dans lesquelles il se trouvait mais dans son acceptation de sa condition, faisant confiance à Dieu, croyant que c’était ce qu’il y avait de meilleur pour lui, pour l’instant donné.

D’où peut donc venir cette joie qui surpasse toute explication ?

Psaume 4:7 “Ils sont nombreux ceux qui demandent: «D’où nous viendra donc le bonheur?»
 O Eternel, porte sur nous un regard favorable! Que notre vie en soit illuminée!” (VBDS)

Proverbe 17 :22 « Un cœur joyeux est un bon remède, Mais un esprit abattu dessèche les os” (VLS)

Jean 16 :24 « …demandez, et vous recevrez afin que votre joie soit parfaite. »(VLS)

Elisabeth Elliot, veuve de Jim Elliot, missionnaire auprès des Indiens Aucas, assassins de son mari et de ses collègues a dit: “Le secret est Christ en moi, pas moi, placée dans des circonstances de vie différentes.”

Charles H. Spurgeon: “Si d’autres circonstances avaient été meilleures pour vous que celles dans lesquelles vous vous trouvez aujourd’hui, l’Amour de Dieu vous y aurai placé ! »

Jérémie 29:11 “Car je connais les projets que j’ai formés sur vous, dit l’Éternel, projets de paix et non de malheur, afin de vous donner un avenir et de l’espérance.” (VLS)

Attention à nos “Pourquoi”… Si ces questions sans réponses ne nous conduisent nul part, nous courons après du vent ! N’autorisons pas ce genre de questions à étrangler notre joie et à construire des racines d’amertume dans notre cœur.

Vivre dans l’instant présent en faisant confiance aux plans divins est sans doute aussi une des clés du contentement.
Ne laissons pas nos désirs réduire le goût de notre quotidien. Acceptons et remercions Dieu pour ce qu’Il nous a donné, n’autorisons pas ce que nous n’avons pas à gâcher ce que nous avons.

Pour terminer, je voudrai vous laisser les paroles d’une chanson traduites de l’anglais, Eddie Carswell et Babbie Mason (1989-Dayspring Music) :

Dieu est trop sage pour se tromper,
Dieu est trop bon pour être méchant,
Alors, quand tu ne comprends pas,
Quand tu ne vois pas Son plan,
Quand tu ne peux suivre Sa main,
Fais confiance à Son cœur…