Soyons d’actualité !

Par Eric-Vincent Dufour

J’aimerai aujourd’hui m’adresser à ceux et celles qui prennent à coeur de partager autour d’eux la bonne nouvelle de l’évangile.

Que nous soyons responsables d’une assemblée, d’une oeuvre, ou simplement un croyant avec un fardeau pour les âmes perdues; souvenons nous qu’il n’y a pas de meilleur message que celui de la Bonne Nouvelle. Il reste et restera toujours LA réponse de Dieu aux souffrances de l’Humanité. Toujours actuel, toujours à même d’être mis à l’épreuve de la vérité, ses promesses de réconciliation avec Dieu en Christ et de vie éternelle, sont inébranlables.

Pourtant, certains éprouvent parfois des difficultés à faire comprendre comment un message aussi ancien, peut encore être pertinent pour notre 21éme siècle ? Comment permettre à nos contemporains qui ignorent tout ou presque des Ecritures, de s’y intéresser ? Comment les amener à considérer la Bible tellement décriée et remise en cause, comme le guide pour leurs problèmes et leurs choix de vie ?

Comme toujours, devant ce type de défi, c’est l’Ecriture elle-même qui apporte les réponses.

Les évangiles sont remplis des prédications de notre Seigneur Jésus, et l’on y remarque qu’il s’inspira souvent de l’actualité de son temps et des préoccupations des auditoires qu’Il rencontrait.

Cet effort pour toujours “coller” aux contextes de vie, et à l’actualité, doit être pour nous une clef de notre approche pour partager le témoignage de l’amour de Dieu.

Dans Luc au chapitre 13 nous voyons qu’à 2 reprises Christ utilise des exemples capables d’interpeller ceux et celles à qui il s’adressait, utilisant des cas proches de leur vie.

D’abord, il rebondit sur un sujet dont débattaient ceux qui l’entouraient : Des Galiléens que Pilate venait de faire tuer en mêlant leur sang à celui de leurs sacrifices (v1-3). Réfléchissant à leur terrible sort, la foule était “à point” pour entendre que ces malheureux n’étaient pas victimes d’une malédiction particulière dûe à leurs péchés et que seule la repentance permet d’être sauvé.

Il prit ensuite de son propre chef l’exemple des 18 victimes qui venaient de périr sous la tour de Siloé, pour appuyer son témoignage sur la fragilité de la vie et la nécessité d’être prêt à chaque instant. (v 4-5).

Dans l’époque troublée que nous vivons, pouvons nous faire de même ?

Quelques avertissements tout d’abord : Tout exemple doit être utilisé dans un contexte qui lui garde son sens premier, attention de ne pas utiliser un fait d’actualité de telle manière que l’on puisse contester votre explication, ce qui deviendrait un “contre exemple” à ce que vous souhaitez démontrer.

Dans les deux cas de Luc13, Jésus ne discute pas les raisons du meurtre des Galiléens, ni une mauvaise qualité éventuelle de la construction de la tour. Il se contente de parler des faits et rien d’autre, pour élever la réflexion au niveau spirituel.

Attention aussi à ne pas prendre en exemple des faits très sensibles, trop politiques ou polémiques, pour ne pas semer la confusion avec l’objet de l’évangile qui est de sauver tout être humain sans distinction de parti, de classe sociale, de culture ou de religion d’origine.

Que pouvons nous trouver dans notre actualité aujourd’hui ?

L’équipe de France de football ? Pourquoi pas, gardons le sens de l’humour !
Avec les réserves émises ci-dessus, il est toujours possible d’y voir que ne pas changer ce qui ne va pas dans notre vie, ne peut jamais amener des résultats différents de ceux vécus auparavant. Qu’il faut savoir faire le bilan de notre vie, se remettre en question et remettre à Christ les commandes.
Que de gagner des millions d’euros par an n’apporte pas la joie du coeur !

Les 70 ans de l’appel du 18 Juin 1940 ? Un bel exemple de lutte contre l’esprit de découragement, les idées reçues, croire dans son appel envers et contre tout. Le courage dans l’adversité. La foi dans la victoire finale, surtout celle de Christ déjà acquise pour nous à la croix !
Les ravages survenus dans le Var : Un appel à la prière, à la solidarité, et à être prêts nous-mêmes !

Des exemples tirés de notre vie quotidienne:

Récemment, mon épouse et moi courrions sous la pluie pour attraper un tram, dont les portes se refermaient déjà. Soudainement un petit garçon qui en sortait, revint en arrière et d’un geste sûr plaça sa main entre les battants des deux portes pour les forcer à se réouvrir. Sans attendre le moindre remerciement, il reparti d’un pas assuré, sans un regard en arrière. Son geste nous toucha profondément par sa spontanéité et sa simplicité. Il fut pour nous l’exemple type d’un acte de générosité totalement désintéressé, devenu si rare de nos jours : Un bel exemple du geste d’amour de Christ envers nous !

Soyez à l’écoute, suivez l’inspiration que vous donne le Saint-Esprit: Il n’est jamais à court d’idées nouvelles pour atteindre chaque génération d’êtres humains !